Blessure, cicatrice

La cohérence entre tout ça, c’est ce que je recherchais. Le sport, l’alimentation, le Yoga, le bien-être, le développement personnel… Il m’a fallu faire un immense détour par moi-même pour comprendre que le sens ultime de tout cela. Le tout s’inscrit dans chacun de nous. Pour comprendre le grand tout, j’ai donc commencé par me comprendre moi. De manière insconsciente, j’ai d’abord cherché à prendre soin de moi : sport, alimentation, philosophie. Le Yoga comprend et m’apporte tout cela. Cette volonté est venue après plusieurs tremblements de terre qui ont fissuré mon corps et mon esprit. Desblessures qui ne m’ont pas laissé indemne. Première récation : faire abstraction, ou faire l’autruche, faire comme ci on pouvait continuer l’air de rien. Ca me marche pas longtemps, la douleur est lancinante. Deuxième stratégie : faire distraction, occuper le mental, déplacer la douleur autre part. Mais quand le divertissement ou les plaisirs facilement accessibles s’arrêtent, la douleur est toujours là. Troisième solution, je dois m’occuper de cette plaie : je lui mets en pansement, je la recouvre pour ne pas la voir … mais elle ne cicatrise pas. La blessure est trop profonde. Quatrième solution: se plonger au coeur de la blessure, la revivre, la comprendre, l’accepter, lui permettre d’exister pleinement, l’aimer, la laisser respirer. C’est la seule et unique solution pour cautériser.

Le corps accidenté ne sera plus jamais pareil qu’avant. Mais au lieu de penser ces blessures d’une manière douloureuse, n’est-il pas mieux de les envisager comme des marques de fabrique ? Comme une sorte de carte au trésor qui laisse apparaître de précieux indices pour avancer. Donc si je considère que le but est d’accéder au trésor, l’essentiel est de voyager dans la bonne direction, vers le centre, vers la simplicité plutot qu’en s’éloigant du centre, vers la complexité. Je chemine vers mon coeur, qui n’est autre que le coeur de notre Nature. L’amour de soi, c’est l’amour de la nature. L’amour des autres, c’est reconnaître ce qui nous unit plutot que ce qui nous différencie.

Bien s’alimenter c’est donc avoir recourt à des aliments qui nous sont offerts naturellement par la nature, à portée de main. Ce sont les aliments le plus facilement accessible sans transformation sans emballage sans transport par avion.

Bien s’alimenter c’est être reconnaissant enver la nature qui nous DONNE accès, généreusement, à toute une diversité de nourriture et à son eau. Mais que lui donnons-nous en retour?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s